mardi 20 mars 2012

Tout le monde veut prendre ma place ! (la nouvelle preuve par 9...)

   Le badge "Baby on board" n'a rien donné... même aujourd'hui avec un aspect de plus en plus baleine, il est rare que les gens se lèvent volontairement pour me laisser leur place que ce soit dans le train, le bus ou le métro !
Je fais partie des femmes enceintes qui détestent quémander leur place assise. Souvent je me dis que le trajet est trop court pour faire des histoires ou je ne me sens pas trop fatiguée... lorsque je le fais c'est souvent pour deux raisons : soit je suis effectivement rincée, mon ventre me paraît peser une tonne et j'ai un besoin physiologique de m'asseoir, soit l'affluence est telle que j'ai un peu peur de le prendre des coups alors je préfère me mettre à l'abri des zones à risques...

Crédit photo : Mairie de Puteaux


Si j'interroge des personnes pour savoir pour quelles raisons, elles ne se lèvent pas pour céder une place à une femme enceinte, souvent elles répondent qu'elles n'ont pas vu, pas fait attention, plongées dans leurs pensées ou leur lecture...  mouais...  je ne suis pas vraiment convaincue et surtout je trouve ça particulièrement mal élevé.

Devant de tels constats, j'ai décidé de prendre les choses en main :

Voici la preuve par 9  de ne pas laisser une femme enceinte voyager debout. 

A faire circuler pour que ceux qui oublient de lever la tête et de regarder ceux qui les entourent, ne se sentent plus permis de le faire !

Avertissement préalable : certains arguments "scientifiques" énoncés ici sont issus de mes recherches sur le net. Je n'ai jamais fait d'études médicales et certains d'entre eux sont peut-être sujets à de vraies controverses. Toutefois, ils sont sûrement assez recevables pour me permettre de voyager assise, non ?

1 : Argument santé publique
Le fait de rester debout un long moment peut réduire l'approvisionnement en sang du bébé.
Certes rester assise trop longtemps aussi... mais il me semble plus délicat d'exiger de votre voisin de métro de pouvoir mettre vos jambes sur ses genoux pour les surélever plutôt que sa place assise... à voir s'il vous paraît vraiment coopératif !

2 : Argument prévention publique
Le stress peut engendrer une fausse-couche, accouchement prématuré, bébé de faible poids. Un voyage debout peut se révéler stressant : peur de la chute, de la fatigue...

3 : Argument risque éminent
En cas de freinage brusque : la femme enceinte risque une chute qui peut la conduire directement aux urgences pour une écho de contrôle.

4 : Argument affectif
On est tous le conjoint(e), père, mère, soeur, frère, fils, fille, ami... d'une femme enceinte, si c'était elle votre voisin de voyage, est-ce que vous resteriez assis ? (question purement rhétorique normalement !)

5 : Argument bonne éducation
Si votre mère ou votre père était dans le wagon, n'aurait-elle pas honte que vous ne soyez pas le premier à vous lever ?

6 : argument réglementaire
C'est écrit dans le règlement de la RATP, il y a des places prioritaires pour les femmes enceintes, il suffit donc de savoir lire !

7 : Argument utilité publique
En cas d'affluence une femme enceinte occupe une circonférence plus importante qu'une personne lambda, par conséquent, assise elle prendra moins de place et permettra à plus de personne de prendre le métro : tout le monde y gagne !

8 : Argument bonne conscience
Mais si il est valable, certains descendront du métro plus léger avec l'impression d'avoir accompli quelque chose de bien dans leur journée... à ceux-là ne leur brandissez pas les autres arguments, laissez les penser qu'ils sont de vraies perles rares... après tout ce n'est pas complètement faux et vous êtes assise !

9  : Argument irréfutable
On ne contrarie jamais une femme enceinte !

Bonne chance pour vos prochains trajets les ventres ronds !
Et pour celles qui comme moi, cumulent gros ventre et enfants en bas âge, je propose un service de chauffeur privé à partir du 4ème mois tout frais payé, bien entendu ! En cette période de campagne électorale, j'espère que cette requête trouvera un écho dans les différents programmes...
Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. C'est vrai que les gens sont peu courtois...le peu de fois ou on m'a laissé la place c'etait souvent des jeunes mères (qui je pense se souvenais que ça n'avait pas été facile pour elles...)

    RépondreSupprimer
  2. OUAIS!!

    Moi je me mettais toujours en robe moulante + décolleté et je pointais mon ventre vers le premier malpropre qui ne se lève pas en le fixant des yeux. Ca marche à tous! les! coups!

    Et comme ça il pouvait mater tranquilement mon décolleté de malade ^^

    RépondreSupprimer
  3. Moi je fais partie des personnes qui demandent une place mais j'M ton argumentation !

    RépondreSupprimer
  4. J'adore le n°7 :-D
    Bien cette petite liste!

    RépondreSupprimer
  5. Je me suis souvent fâchée pendant ma grossesse : en demandant une place j'ai eu des "mais madame, la grossesse n'est pas une maladie, " mais madame nous on bosse toute la journée" ou juste une belle insulte du genre "pét@#%$!"

    RépondreSupprimer
  6. j'ai de la chance on m'a souvent laissé de la place dans le métro par ici ... en general j'ouvre toujours mon manteau pour que ca se voit, et tant que je travaillais j'avais vraiment une gueule fatiguée, ca doit aider ;)

    RépondreSupprimer
  7. Très bonne argumentation, par contre c'est malheureux de devoir argumenter pour ce qui me semblerait être une évidence...même à 9 mois de grossesse à la sécu personne ne m'a laissé m'asseoir pour que je patiente en attendant mon papier pour le congés maternité..c'est juste honteux..

    RépondreSupprimer
  8. C'est clair pas facile de demander un peu de compassion... Par contre je peux te dire que quand je regarde une série sur mon téléphone dans le métro, je suis en autorcie, je ne vois rien, je n'entends rien et même parfois je loupe ma station donc à moins qu'on ne vienne me "réveiller" je reste dans ma bulle...

    RépondreSupprimer
  9. Avant d'être enceinte, j'avais beaucoup entendu de témoignages comme le tien donc je m'attendais au pire, et je dois dire que je suis très agréablement surprise : on ne me propose pas une place à tous les coups, mais c'est quand même très fréquent que quelqu'un se lève spontanément, plutôt plus souvent des hommes que des femmes d'ailleurs, même quand j'en étais à un stade où honnêtement, il y avait quand même le risque qu'ils fassent une belle gaffe. :)

    Je suis quelqu'un d'assez indépendant et ça me gêne presque d'accepter, mais je remercie avec emphase, et j'essaie de croiser le regard de la personne pour lui dire au revoir avec un sourire quand elle ou moi quittons la rame de métro. La courtoisie marche dans les deux sens !

    C'est peut-être une évidence, mais il y a dans le métro et dans le bus des places qui sont spécialement désignées comme prioritaires (pour les mutilés de guerre, les handicapés, les personnes âgées, et nous !) et il me semble que si on est obligé de réclamer, autant le faire à ces places-là, puisque le petit écriteau nous donne raison de façon indiscutable.

    RépondreSupprimer
  10. Ça me gênait de demander au début, mais après quelques bousculades de personnes se ruant pour choper LA dernière place assise (dans le carré prioritaire) j'ai développé une sorte de plaisir sadique à venir me planter devant eux et leur demander de m'asseoir. Parce qu'il y a une limite entre faire semblant de ne pas voir, et volontairement bousculer une femme enceinte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que certaines personnes sont limites dangereuses !

      Supprimer
  11. Laisser sa place assise à une femme enceinte est le B-A BA du savoir vivre et de la politesse, mais il serait bon, mesdames, de venir quémander au niveau des places prioritaires! De plus, laisser sa place à une femme enceinte rentrant chez elle après une dure journée de labeur ok, mais après avoir fait une virée shopping avec des sacs à la main remplis de leur frénésie dépensière, faut pas pousser! Quand on est pas fatiguée pour faire les magasins pour le plaisir on vient pas faire chier les gens qui bouquinent à moitié endormi et qui rentrent du boulot! Je n'ai pas a laissé ma place à une femme enceinte dans le bus qui ne prend meme pas la peine de valider un titre de transport quand moi je paye tous les mois mon abonnement! Enfin, comme dit plus haut, etre enceinte n'est pas une maladie, c'est votre choix, pas le notre! Ce n'est pas parce qu'on est enceinte que l'on est en sucre, que l'on va se prendre plus de coup dans la foule parce qu'on a un gros ventre, qu'il faut se croire fragile et qu'il faut geindre sans cesse! Pensez à vos maman ou à vos grand-mère et arrière grand-mère qui n'avaient pas tous les avantages que l'on vous donne aujourd'hui ou votre confort quotidien et qui j'en suis sure, ne geignaient pas comme cette partie de femmes enceintes qui cassent les couilles à etre se croire tout permis parce qu'elles ont decidé d'avoir un chiard!

    (que l'on ne se méprenne pas, j'aime beaucoup les enfants, et j'ai toujours couvé mes copines enceintes, mais heureusement, elles, elles étaient très actives et ne se plaignaient jamais!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on en reparleras quand vous aurez des enfants :)

      Supprimer
  12. Personnellement, et enceinte de 5 mois, je suis choquée de voir que je peux rester au bord du malaise, dans un tram bondé et réchauffé sans que personne ne me propose de place assise.
    Pour ceux qui ne le savent pas, être enceinte n'est pas une sinécure. J'ai eu des nausées du matin au soir pendant mes 3 premiers mois et demi de grossesse, et je fais des malaises vagaux dès que je reste debout 5 minutes! Les transports : un vrai calvaire, et beaucoup de stress. Et je ne parle même pas des différents désagréments qui gachent la vie...
    Dire que la grossesse n'est pas une maladie, c'est un discours de personnes qui ne savent pas ce que c'est!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails