mardi 27 mars 2012

Mince alors, une comédie toute légère !

Si le cinéma fait souvent l'apologie des actrices maigres, Mince alors ! de Charlotte de Turckheim, met en valeur  les hommes et les femmes tout en rondeur.
L'histoire : Nina est une jeune femme très jolie quoique un peu ronde. Malheureusement pour elle, son mari, qui est, on le devine tout de suite un vrai goujat, n'aime que les femmes maigres. Pour fêter un gros contrat, il lui offre une cure d'amaigrissement. Pour tenter de sauver son couple, elle y va et découvre alors le monde des cures et des curistes.




Maman-Good :
La présentation du lieu, de la cure, des obèses, est vraiment bien filmée sans fausse pudeur ou concession. La caméra filme les rondeurs avec poésie et luminosité.
Les dialogues sont très bien écrits et vraiment j'ai ri. Les habitués savent que je suis plutôt bon public mais il est a gager que certaines répliques resteront dans les annales.
Les actrices sont plutôt sympathiques notamment Lola Deweare que j'ai trouvé très crédible dans le rôle de la jeune femme qui accumule les kilos sans trop faire attention, loin de toute caricature. Ses préoccupations, sa gourmandise, les problèmes en cabine d'essayage parleront à de nombreuses femmes, surtout à une période où l'on commence à ressortir les maillots de bain et petites robes d'été !
Les deux femmes qu'elle rencontre, proposent d'autres visions de leur poids : le contrôle absolu sur le corps comme sur le reste de ce qui fait sa vie pour le personnage de Victoria Abril et la philosophie "Big is beautiful" pour celui de Catherine Hosmalin. Si le choix de ces personnages est plutôt judicieux, les messages véhiculés sont un peu trop répétés et lassent un peu. La présence de Pascale Légitimus plaira aux nostalgiques des Inconnus.



Maman-Bad :
Si j'ai plutôt été séduite par l'histoire principale, les histoires secondaires nagent dans un pathos trop présent et cousu de fil blanc. Le choix d'aborder l'obésité des enfants était à la base très intéressant, dommage qu'il n'en soit qu'effleuré. Les relations parents-enfants ont été bien mieux abordés dans les précédents films de Charlotte de Turckheim.

Alors les poussettes, si vous avez envie de vous changer les idées et de rire, Mince Alors ! est pour vous. Idéal pour une fin de journée fatigante ou on a envie de tout envoyer valser sans la tablette de chocolat ! Mais ne mettez pas tout votre crédit babysitting ou sortie dans cette soirée, ls film peut attendre une séance "plateau télé" un dimanche soir !

Voici la bande annonce pour vous donner une idée :



Bonne journée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails