vendredi 30 janvier 2015

Augustin, Pirate des Indes : une aventure épicée !

Dimanche, j'ai emmené les garçons sur un bateau face à Notre-Dame pour aller découvrir Augustin, pirate des Indes

Une salle de spectacle sur un bateau c'est déjà une pièce qui plaît beaucoup avant même de commencer !




Augustin Volubile Poivre est le capitaine d'un bateau de pirate, âgé de 6 ans et haut comme trois grosses pommes.
Son dada se sont les épices, l'or des Indes et il part à la recherche d'un trésor rempli des meilleures d'entre elles.

En chemin il rencontre des baleines à bosse, des gros hollandais, un professeur un peu foldingue, des orang-outan un tireur d'élite avec une jambe de bois et amateur de rhum et un perroquet !

Une histoire pleine d'aventures et surtout de rire. Ce spectacle est avant tout très drôle. Les enfants sont invités à souvent participer et le font de bon cœur.

C'est l'une des premières fois que Little Marmot est aussi acteur lors d'un spectacle. Il a levé les mains, les a mis sous ses fesses, lever le nez en l'air et trouvé que l'odeur du clous de girofle n'était pas la meilleure qu'il soit.

Ce spectacle est aussi enrichissant pour aborder le thème des épices avec les enfants et il réussit à même leur en faire sentir trois de manière très original. 



Les enfants ont adoré et le mot n'est pas trop fort. Je les ai vu rire presque tout le long. Ils ont parfaitement compris l'histoire et les différents protagonistes.

Il n'y a qu'un seul acteur qui joue tous les rôles et cela ne pose aucun problème de compréhension car les attitudes prises permettent de les différencier facilement. 

Pour la part, j'ai trouvé que c'était un très bon spectacle alliant à la fois le rire, un peu de connaissances et beaucoup de fantaisie. Cette pièce offre surtout aux enfants un merveilleux voyage grâce à leur imagination. Les décors sont assez simples mais on imagine parfaitement les océans parcourus, pendant 45 minutes, ils deviennent de vrais pirates ! 

Ils sont ressortis en chantant la ritournelle d'Augustin ! Et plusieurs jours après, ils la fredonnent encore. Décidément Augustin, tu les éclates !  


Péniche Nouvelle Seine,
3 quai de Montebello dans le 5ème.
A noter de super tarifs sur Billetréducs.


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 29 janvier 2015

Sortir avec les enfants ce week-end à Paris (31 janvier et 1er février)

Petite sélection pour ce week-end :

La mythique salle Gaveau organise des dimanches spéciaux pour les enfants.
Au programme un concert et des ateliers d'éveil musical.

Le spectacle de ce dimanche s'appelle Un peu pluche. Il s'agit d'un ciné-concert. Les petits pourront voir ou revoir des images de dessins animés ou de films incontournables accompagnés aux sons de l'accordéon et des percussions. Un joli fil conducteur pour guider ce spectacle : la musique et la danse. 


Après le concert, les enfants peuvent s'inscrire à un des deux ateliers d'éveil musical selon leurs âges. Pour les plus de 5 ans, ils sont invités à découvrir les percussions avec un défi de taille monter un concert de percussions en 45 minutes. 
Pour les 3-5 ans, ils découvrent des instruments, des comptines à travers des jeux. Ils s'amusent avec des musiciens spécialisés dans la petite enfance. 

Dimanche 1er Février, à 15 heures.
45-47, rue La Boétie dans le 8ème.
Atelier : 20 euros
Atelier et spectacle : 30 euros



Du 28 janvier au 10 février, a lieu le fameux Festival international de cinéma jeunes publics CINE JUNIOR.




La manifestation a lieu dans 17 salles de cinéma et 5 mediathèques du Val-de-Marne.
Au programme plus d'une centaine de films dont des inédits. Il y a de nombreux choix pour tous les âges à partir de 3 ans, avec aussi des courts métrages qui peuvent être proposés aux tout-petits. La thématique est celle du voyage avec une exposition en parallèle autour des films d'animations de Bastien Dubois à Orly et Gentilly.
C'est aussi l'occasion de découvrir le cinéaste russe Fiodor Khtruk auquel un hommage sera rendu autour d'un ciné-concert.
Une manifestation très festive avec des goûters, des cadeaux... Et surtout de nombreux films à découvrir. 

Un très bon concept qui plaît aux petits et aux grands. On se régale de sucreries en écoutant du jazz. Ce dimanche Sophie Darly fête Ray Charles. 

Dimanche 1er février, 16 heures.
Sunset Sunside, 11, rue des Lombard dans le 1er arrondissement

Et vous, vos idées pour ce week-end ? 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 27 janvier 2015

Premières neiges pour Little Marmot

Little Marmot n'avait pas les yeux assez grands pour admirer tout ce qui était nouveau lorsque nous sommes arrivés aux Ménuires. Il décrivait tout ce qu'il voyait comme s'il voulait être sûr de ne pas rêver. De la neige tout autour de nous, les télécabines pour aller acheter du pain, c'était un peu magique tout ça !

Nous logions dans le quartier Preyerand. C'est un endroit très pratique car nous étions juste aux pieds des télécabines qui mènent à la Croisette en quelques minutes (où sont regroupés tous les services). Little Marmot était donc ravi de pouvoir prendre ces drôles de machines tous les jours. C'était pour lui l'un des moments les plus funs de la journée.





Le mini-club  : 

Pour Little Marmot, il y a eu deux moments durant les vacances. Avant et après le mercredi, parce qu'il a attrapé la varicelle. 

Jusqu' au mercredi, il a goûté le matin aux joies du mini-club. Comme il avait 31 mois, il a pu rejoindre le mini-club avec activités neiges. Il ne faisait pas de ski mais beaucoup de jeux dans la neige. Il a fait des raquettes, de la luge, des bonshommes de neige... 
L'espace intérieur est superbe, grand avec une cabane, un mini toboggan, beaucoup de jeux et même des petits toilettes. A l'extérieur aussi il y avait un espace avec un toboggan et quelques jeux.
Si les séparations étaient un peu compliquées, dès qu'on était sorti de la pièce, il ne pleurait déjà plus et profitait bien. Les animateurs étaient extra. 
Le midi, il nous racontait qu'il était allé à l'école (c'est l'effet petits toilettes) et il était tout content. Il a aussi rencontré le héros de nos vacances le célèbre Pioupiou !
Pour 6 matinées, le mini-club coûte 168 euros. Le goûter est fourni.


Lorsque la varicelle s'est déclarée, il n'a pas pu y retourner. Par contre, noter qu'avec un certificat médical, j'ai pu me faire rembourser la fin de la semaine. J'ai reçu le chèque très rapidement.
Il y a un centre médical à la Croisette où il a pu être examiner facilement et avoir une ordonnance. La médecin était extra et avait l'habitude des enfants. En tout cas, il est important de penser au carnet de santé même en vacances ! 

Si le mini-club c'était terminé pour lui, nous avons tout de même pu continuer à profiter des joies de la neige entre nous. Le seul vrai inconvénient a été de devoir pour le Pater Familias et moi skier à tour de rôle pour le garder mais comme nous faisions les mêmes pistes, on pouvait en reparler après, comme vous voyez on ne s'est pas laissé gâcher les vacances par une simple varicelle !


Le ski :

Little Marmot voulait faire du ski. Il était là pour ça et de voir son grand frère en faire n'a fait qu'augmenter son envie. Les cours collectifs sont réservés au plus de 3 ans et il n'y a pas de dérogation possible, j'avais demandé (et insisté...)



Je skie bien mais j'avais un peu peur de me lancer avec lui. Nous avons donc décider de lui offrir (47 euros) un cours particulier. Il a eu droit à un moniteur super. Nous pensions rester avec lui pendant le cours mais le moniteur nous a expliqué qu'il risquait d'avoir du mal à lui faire faire quelque chose avec nous dans les pattes. Il est donc parti avec Little Marmot sous le bras au sens propre qui a hurlé 30 secondes toujours au sens propre. Mais ensuite il a passé un très bon moment. Nous les avons repérés de loin et on a pu voir ce qu'ils faisaient. Nous avons admiré notre petit bout monter seul sur le tapis roulant puis descendre un peu entre les jambes du moniteur puis tout seul avec le moniteur face à lui. 
A la fin du cours, le moniteur m'a donné quelques conseils pour skier un peu avec lui sans me faire une entorse du genou et sans que ce soit dangereux pour lui. 
C'est ce que nous avons fait le lendemain, il était super content. Puis deux jours après, il a décrété que cela suffisait qu'il préférait plutôt la luge et nous avons rendu ses skis. 
Je crois qu'il a été ravi d'en faire puis qu'il a eu plus envie de faire de la luge alors nous n'avons pas insisté. Si nous pouvons y retourner l'an prochain il ira au cours de ski collectif. 


Les après-midi :

Il n'a jamais voulu faire la sieste... La présence de son frère sûrement. La première partie de la semaine, nous avons profité de la piscine du centre sportif de la Croisette mais ensuite avec la varicelle nous avons dû arrêter. Heureusement dans le même espace, il y avait un espace de structures à escalader avec des trampolines et il a pu en profiter un peu à défaut de se baigner.
Ils ont fait beaucoup de luge et grâce au tapis roulant, c'est vraiment très agréable car il suffit juste de dévaler la pente sans la corvée de la remonter !


Nous avions aussi emmené pas mal de jeux, livres et jouets pour passer du temps en famille dans l'appartement. C'était agréable de prendre le temps pour ça aussi. bien sur Tchoupi fait du ski (Nathan) fut l'un des préférés du séjour !


Son équipement :

Si Décathlon m'avait permis de trouver beaucoup de choses pour mon aîné, ce ne fut pas le cas pour le petit. 
Les sous-vêtements spéciaux pour le ski commençaient au 4 ans ce qui était bien trop grand. Je suis donc allée chez Uniqlo qui faisait des promo sur les sous-vêtement chaud enfant et j'y ai trouvé du 2/3 ans avec des motifs Pokemon, je ne vous dis pas le succès ! Ces tshirts spéciaux ont été très efficaces. Malheureusement le rayon avait été dévalisé et il restait peu de choix.
Pour les collants, j'ai tenté le 4 ans avec un de chez Go Sport et l'autre de chez Décathlon, tout deux des leggings sans pieds. J'ai aussi acheté deux collants Monoprix qui ne faisaient pas trop fille en motifs. Les 4 ont fait l'affaire (Little Marmot a de grandes jambes) mais je rappelle qu'on a eu beaucoup de soleil, il ne faisait pas très chaud mais il ne faisait pas froid non plus. 
Il mettait ensuite un sous-pull traditionnel de marques diverses puis une polaire ou un pull en laine. Par dessus tout cet attirail sa combinaison Protest. La encore une excellente opinion de cette marque. La combinaison est toute doublée sans être lourde. Il a adoré toutes les poches et il la mettait facilement en dehors de l'appartement. Il ne voulait jamais la mettre avant de sortir car il avait trop chaud... Il la mettait quand nous prenions nos skis et il a été très difficile d'obtenir autre chose !
Pour sa taille, seule une combinaison est possible dans cette marque. Il était vraiment trop mignon avec.

Au mini-club à l'intérieur, il restait en leggings et sous-pull tout comme à la maison. 

Pour ses pieds, chaussettes de ski Décathlon et bottes de neige Go Sport, les deux ont parfaitement fait l'affaire. Il ne s'est jamais plaint d'avoir froid aux pieds. Rappelez-vous ne pas se plaindre n'est pas dans les habitudes de Little Marmot !



Bonnet et cache-col de chez Go Sport qui offre beaucoup plus de choix pour les bébés que chez Décathlon. Les deux sont doublés en polaires. Les gants grenouilles qu'il adorait, viennent de chez Go Sport aussi et sont bien chaud aussi. Ils sont pratiques car ils ont un petit élastique à passer autour du poignée qui permettait à Little Marmot de les mettre et les enlever sans problème et surtout sans les perdre.


Côté Beauté 
(Petit clin d'œil à ma copine Parisienne à Vincennes et son rendez-vous du jour) 


Little Marmot a une peau sensible au froid, nous n'avons donc utilisé une crème pour le corps Nivea Baby soft au calendula le soir après le bain pour bien l'hydrater et le protéger surtout après la piscine. La crème s'étale facilement (elle fond) ce qui lui permet de le faire aussi.




Le matin sur le visage, j'utilisais la Baby Cold de Mustela et retour à Nivea avec une protection solaire avec indice 50 spéciale kids. 
J'avais mis dans sa poche un labello Nivea Classique avec lequel il s'est beaucoup amusé et un stick Arnedol de protection solaire pour que les monitrices puissent lui en mettre plus facilement si besoin était dans la matinée. 



Lorsque la varicelle est arrivé c'est le spray cytelium A-derma qui a remplacé tout cela. Little Marmot est très difficile pour tout ce qui est traitement, il refuse même de prendre du doliprane mais ce spray le soulageait lorsque ses boutons le démangeaient et il le réclamait. 

Je crois qu'il garde une excellent souvenir de ces vacances malgré la varicelle. Il a été ravi de toutes ces découvertes et même si ce n'est pas toujours évident d'emmener un enfant si jeune aux sports d'hiver, je ne peux que vous le recommander.

Un dernier avertissement, faites attention à l'altitude pour les tout-petits. 

N'hésitez pas si vous avez la moindre question au sujet d'un futur voyage à la montagne avec les enfants.
La prochaine fois, je vous parlerais un peu plus en détail de la station des Menuires qui nous a vraiment conquis. 

Bonne journée




Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 25 janvier 2015

Y a -t-il un chien dans ce livre ? (#lapetitepausedudimanche)

Voilà un livre comme on les aime, où le lecteur est à la fois spectateur et acteur par ses gestes et où on rit beaucoup.



L'histoire : Dans ce livre, il y a trois chats qui ont peur parce qu'il semble qu'il y ait aussi un chien. Les chiens leur font peur parce qu'ils ont méchants, brusques.. mais est-ce bien toujours le cas ?

L'avis de Little Marmot (2 ans et demi)
Il aime beaucoup cet ouvrage parce qu'il y a beaucoup de caches à soulever pour trouver le chien et cacher les chats. Ces derniers s'adressent à lui directement. Ce procédé d'écriture facilite l'attention des petits qui rentrent ainsi très vite dans l'histoire.
Il aime beaucoup faire semblant de ne pas savoir ce qui se cache derrière les éléments à soulever, il adore simuler la peur des chats.



Mon avis 
Un livre très chouette avec des dessins haut en couleur. Il y a plein de traits d'humour dans les dessins dont  Little Marmot ne profite pas encore.
La thémathique sur la peur est très bien traitée, la nuance entre la crainte et les fausses idées qu'on peut avoir sur quelque chose.
Mais surtout ce livre est très drôle, très amusant à lire. On s'amuse à faire différentes voix pour les 3 chats et je remplace parfois le terme "l'ami" par son prénom.




Y a-t-il un chien dans ce livre ? de Viviane Schwarz, publié à l'école des loisirs, collection Pastel



Lors de #lapetitepausedudimanche, je vous propose des livres, disques ou films qui sont l'occasion de partager un bon moment en famille  bien au chaud lové dans le canapé.
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 23 janvier 2015

Foodette : cuisiner sans prise de tête !

En septembre, en octobre et quelques jours en Novembre, j'ai réussi à faire les menus de la semaine. Résultat : nous faisions les courses en conséquence, les repas étaient équilibrés et surtout à limiter les gaspillages. Cela évite les coups de coeur pour les endives sur le marché mais n'avoir rien pour les accompagner...

La fin de l'année a été plus rocambolesque, j'ai été vraiment débordée au travail et j'ai traîné une mauvaise crève pendant plusieurs semaines, une de ces toux qui te prend toute ton énergie et tes bonnes résolutions. Bref, ce fut à nouveau le bazar dans mon frigo, dans nos repas, exception faite de la soupe hebdomadaire du Pater Familias qui nous a évité de manger des pâtes à tous les dîner.



Puis en décembre, pendant une semaine, ce fut un festin tous les soirs grâce à Foodette !

Le concept est le suivant :
Foodette conçoit quatre menus et vous livre les courses pour les concevoir.
Les recettes sont rapides à préparer, équilibrées et diversifiées.



Lors de notre semaine de test, nous avons mangé :
Moules façon Thaï, Chèvre un peu pommé, Magret de canard sauce au miel, gratin de chou-fleur au chorizo.

Le panier propose une fiche qui donne l'origine de chaque produit et l'ordre dans lequel manger les différents plats selon la conservation des aliments.

L'avis des parents : Excellent !

Les recettes sont parfaitement détaillées, très faciles à réaliser, originales.
Les ingrédients sont très bons et frais, la viande était très bonne par exemple.
Les aliments proviennent de la région et respectent les saisons.




Les ingrédients pour réaliser les sauces, sont mis dans de petits récipients en plastiques qui permet de ne pas avoir trois tonnes de vinaigre de noisette mais juste ce qu'il faut pour la salade. cela évite aussi des sacs trop lourd pour ceux qui préfèrent les retirer chez le commerçant du coin et non en livraison.



Nous avons pris plaisir à cuisiner tous les deux pour réaliser des plats très bons. J'ai déjà repris quelques idées comme l'association de la pomme et du chèvre ou celle du chorizo avec le chou-fleur qui permet vraiment de donner du goût.

Ce fut aussi l'occasion de cuisiner du panais et d'apprendre à en faire une purée pour changer du céleri. Les accompagnements sont très sympathiques.

Les fiches recettes sont très bien rédigées et proposent aussi des conseils pour le vin.

Le petit bémol : le pain en tranche se conserve difficilement, il était un peu dur au bout de trois jours pour accompagner le chèvre. Sinon tout s'est très bien conservé.




L'avis des enfants :

Ils ont tout goûté sauf les moules dont ils n'ont jamais voulu...
Le Môme qui est très difficile, a aimé le magret mais sans sauce, a mangé du gratin de chou-fleur mais a fait la grimace sur la purée de panais. Son plat favori le chèvre avec les pommes.
Little Marmot a surtout aimé le chou-fleur mais a trié le chorizo, a aimé la purée de panais mais pas trop le magret. Il a mangé de la pomme et du pain mais il n'aime pas le fromage chaud donc le chèvre, il n'a pas voulu y toucher.

En tout cas cela leur a permis de goûter de nouvelles saveurs.
Les plats étaient peut-être un peu trop sophistiqué pour eux qui aiment les aliments peu transformés et simples.



Le prix : 
Pour un panier de 4 personnes pour 4 plats, le tarif est de 85 euros en retrait. La livraison coûte en sus 10 euros.
Cela fait un peu plus de 20 euros par repas, je trouve que vu la qualité des ingrédients et la quantité. En effet, nous avons toujours eu des restes ce qui nous permettait de manger au déjeuner suivant encore un très bon plat.
C'est sûrement plus cher que ce que vous dépensez mais là il s'agit de plats plus conséquents qu'un plat de pâtes.

Foodette a été une très bonne découverte, cela simplifie beaucoup le quotidien des parents de rayer la corvée courses de son planning. Pour le moment, cela ne fonctionne pas encore dans beaucoup d'endroits mais il y a déjà quelques villes de banlieues en plus de Paris intra muros.
Cette expérience m'a aussi montrer que décidément la conception des menus est un trop avantage également pour bien mangé et moins gaspiller. J'ai donc réussi à le refaire en ce début d'année et je crois que pour les semaines où je vais manquer d'inspiration, Foodette sera une excellente solution.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 22 janvier 2015

Sortir ce week-end avec les enfants à Paris (24 et 25 janvier)

Ma sélection pour profiter du week-end avec vos enfants, de notre côté ce ne sera sûrement pas encore très folichon, pour cause de varicelle, épisode 2... alors vous nous raconterez !


Voilà un lieu pour faire des affaires sans s'en faire. Associé à Telerama, le lieu culturel, le 104 organise un grand troc culturel dimanche. Ce sera l'occasion d'échanger des cd, des livres, des films, des jeux vidéos, des tableaux, des objets design...
Les échanges se sont de gré à gré, sans échange d'argent, ni d'intermédiaire. 

La nouveauté de cette année, la mise en place d'un petit truc culturel destiné aux enfants.
Un vrai bon plan pour découvrir de nouveaux  ouvrages et varier un peu les lectures du soir !

Le 25 janvier, entre 13 h et 19 h, au 104, rue d'Aubervilliers dans le 19ème.

  • Derniers jours pour voir Trotro et son spectacle
Nous avions profité des vacances de Noël pour aller découvrir le spectacle du petit âne gris.
Il vous reste encore ce week-end pour le voir faire son show.


Little Marmot avait été complètement sous le charme. Il n'a pas du tout eu peur lui qui est plutôt assez craintif au théâtre. 
Le Môme avait bien regardé mais il avait conclut que c'était tout de même plutôt pour les bébés. Toutefois, il aime beaucoup écouter le Cd avec son frère à la maison. 

Pour la part, j'ai trouvé que le spectacle était assez bien rythmé, certaines chansons sont plutôt sympathiques, on retrouve le ton de Zut dont on est assez fan à la maison.
Après cela reste l'esprit Trotro avec tout ce que cela comporte de très gnangnan.

Un spectacle pour faire plaisir aux enfants ! Je vous le conseille pour les 2-4 ans. 
  • La vie de Château : spectacle et bal

Voilà un spectacle qui m'a tapé dans l'œil en cherchant des idées pour ce week-end. Je ne l'ai pas vu donc je ne peux pas vous en faire une critique mais ça semble absolument génial. 
L'histoire a l'air un peu déjanté comme on les aime avec plein d'humour et de musique.


A la suite du spectacle, les enfants sont invités à se rendre au bal du château où un Dj les attend pour des jeux musicaux et un concours de danse. 

Le dresscode : Prince et Princesse. 

Dimanche, au Carré Belle Feuille, 60, rue de la Belle Feuille à Boulogne Billancourt (92).

Alors, vous faites quoi ce week-end ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 20 janvier 2015

Ski: le Môme en piste !

Voilà une semaine que nous sommes rentrés mais j'ai l'impression que cela fait une éternité.

Pourtant nos vacances ont joué les prolongations et nous sommes allés découvrir les joies du ski en famille au Ménuires. 

Pour ce premier billet je vous parle du Môme (5 ans) et sa première expérience sur des skis.






Les cours de ski

J'ai eu la chance d'être sur des skis très jeune et j'ai l'impression de toujours avoir adoré ça. La sensation de vitesse et de liberté quand on dévale la pente.

J'espérais vraiment que le Môme partage cette sensation et ait envie d'apprendre à en faire en se faisant plaisir.
D'un autre côté je connais mon fils, il n'est pas super souple et s'il est très volontaire dans certains domaines comme notamment l'apprentissage de l'écriture et de la lecture, sa relation avec le vélo nous a montré aussi que lorsque c'est un peu dur il a tendance a ne pas vouloir persévérer.
J'avais donc un peu peur qu'il fasse un blocage comme avec le vélo.

Je l'ai inscrit à ESF. Je suis moi-même un pur produit de l'école de ski français et je trouve que j'y ai appris de très bonnes bases. J'ai le souvenir de quelques monos pas terribles mais je me suis dit que pour les petits ils devaient choisir les plus adaptés. Comme il avait moins de 6 ans, les cours débutant se passaient au village des pioupiou. C'était très pratique car au même endroit que le mini club de Little Marmot.




Le Môme a tout de suit accroché. Il ne tarissait pas d'éloge sur Nicolas son moniteur. Il a beaucoup aimé toute l'histoire racontée autour de l'apprentissage : Sifflote la marmotte, Garauloup le Loup... Tous les apprentissages étaient fait sous forme de jeux et ça c'est très bien passé.
Il a fait de très gros progrès en seulement  6 jours, ce qui lui a permis d'avoir son ourson au lieu du pioupiou. Il était donc très fier de lui ! 
Il a appris à faire de petits virages, à monter en canard, à prendre un petit téléski, le chasse-neige et aussi à connaître les règles simples de la bonne conduite du skieur.

Les cours étaient très détendus. Il y avait la très importante pause goûter et tout un moment où ils jouaient ensemble dans la neige. Il s'est même fait des copains. 

Nous avons eu la chance d'avoir un temps formidable pendant une semaine. Il n'a donc jamais eu froid. Je pense que cela joue beaucoup parce que c'est très agréable la neige au soleil. 

Nous lui avons pris des cours tous les matins, cela nous permettait de skier ensemble. C'est assez cher : 220 euros
Comme il a plus de 5 ans, il a dû payer un forfait ce qui est un peu exagéré parce qu'il était certain qu'en tant que débutant il ne quitterait pas le village des piou piou.

Petit bémol du village Piou Piou, il est sur une petite butte un peu à l'écart de la croisette (50 mètres) Little Marmot étant très lent le matin et Le Môme fatigué après le ski, nous avions pris l'habitude de prendre la luge pour les tirer.

L’après-midi après un temps de repos qui finissait souvent par ces mots : "ils sont insupportables, on sort..." , nous profitions de l'espace piscine Spa du quartier de la croisette avec vue sur la montagne. 
Au début, nous pensions lui faire faire un peu de ski sur les petites descentes desservies avec des tapis roulants mais il n'était pas très volontaire préférant faire de la luge ou de la piscine. Nous n'avons pas insisté, après tout il faisait déjà trois heures de ski par jour.


Pour son équipement :

Collant et sous-pull spécial ski de chez Décathlon. Je vous conseille le milieu de gamme en flow fit, la matière est plus agréable et plus efficace que le 1er prix. 
Veste polaire et un pull chaud. On a enlevé ce dernier dès le deuxième jour parce qu'il s'est plaint d'avoir trop chaud. 
Des chaussettes de ski achetée chez Décathlon aussi.



Il avait un ensemble de ski pantalon et anorak de la marque Protest. Cette marque est absolument géniale. Les vêtements sont très chaud et en même temps légers à porter. Il y a de nombreuses protections au niveau des manches et des jambes pour éviter que la neige ne rentre lors d'une chute. Il y avait aussi beaucoup de poches pratique pour le labello, les lunettes de soleil et le goûter.
Nous avions opté pour un modèle pantalon et veste plus facile pour aller aux toilettes. 

Pour les gants, j'en avais trouvé chez Décathlon spécial ski avec sous gants intégrés. Ils n'étaient pas terribles. Les sous gants ne tenaient pas bien, ils n'étaient pas très pratiques à enfiler et je pense qu'ils n'auraient pas été assez chaud s'il avait fait vraiment froid. 

Il avait un casque pour skier (on nous l'avait prêté mais ça se loue avec les skis). Un cache col en polaire plus pratique qu'une écharpe protégé son cou. Puis que nous avons été incapables de retrouver le sien au moment du départ, nous en avons pris un au magasin sherpa juste au pied de notre immeuble.
Son bonnet Décathlon laine et polaire en doublure était parfait pour le reste du temps. 



Il avait un masque pour protéger ses yeux pour skier. Il n'a neigé que 2 fois dans le séjour mais c'est à mon avis impossible de s'en passer dès que quelques flocons tombent. Sinon je lui avais pris des lunettes de soleil spéciales ski chez Décathlon qui étaient très bien.

Côté bottes de neige, j'avais suivi le conseil de Sandra et pris celles de chez DPAM et elles ont parfaitement fait le job. Elles étaient assez légères pour qu'il puisse courir facilement sur la neige lors des séances de luge ! Après une semaine d'utilisation, elles sont toujours impeccables.

Petit point beauté (petit clin d’œil au rendez-vous de ma copine Parisienne à Vincennes) :
Le Môme déteste les crèmes mais là j'ai fait le forcing.
Pour le visage : Cold cream de Mustela qui a l'avantage d'être très efficace et de s'étaler facilement et la crème solaire spéciale enfant de Nivéa (indice 50) dont j'ai été ravie aussi. Elle est très efficace, le petit flacon prend peu de place dans la valise et c'est largement suffisant pour les sports d'hiver où on ne se tartine que le visage.
Pour les lèvres : Labello Nivéa il a choisi le goût Cerise et il en mettait aussi souvent que possible !


Prochain épisode sur nos vacances aux Ménuires : qu'est-ce qu'on fait aux sports d'hiver quand on a 2 ans et demi ? 

Très bonne journée, portez-vous bien !


Rendez-vous sur Hellocoton !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails